Le café peut-il protéger du diabète?

cafa_221_ws1013611026source : styledevie.com

Des chercheurs américains ont annoncé avoir découvert que le fait de boire quatre tasses de café par jour pouvait réduire de moitié le risque de
développer du diabète de type 2, le 12 janvier, ce qui vient contredire de précédentes études.

Le communiqué des chercheurs de l’Université de Californie de Los Angeles (UCLA) explique qu’ils ont peut-être découvert un mécanisme moléculaire derrière les effets protecteurs du café: une protéine appelée SHBG (sex hormone-binding globulin), souvent liée à l’apparition de diabète de type 2, celui que les personnes en surpoids peuvent développer.

Une étude datée de 2009 dans le New England Journal of Medicine montrait déjà que de plus forts taux de SHBG dans le sang pouvaient diminuer les risques de développer du diabète de type 2 .

Dans cette nouvelle étude, publiée dans l’édition de janvier du magazine Diabetes , les femmes ayant bu au moins quatre tasses de café par jour étaient deux fois moins susceptibles de souffrir de diabète que celles n’ayant pas bu de café.

Mais les amateurs de décaféiné seront déçus. « La consommation de café décaféiné n’a pas été associée de manière significative aux taux de SHBG », selon l’auteur de l’étude Atsushi Goto d’UCLA, qui conseille donc de préférer son breuvage avec caféine.

Mais cette étude en contredit une autre datant de 2006 publiée dans Archives of Internal Medicine qui était arrivée à la conclusion que les femmes qui buvaient si tasses de déca par jour baissaient leur risque de développer du diabète de 22%, en comparaison avec celles ne buvant pas une goutte de café.

A l’époque, les chercheurs expliquaient que la caféine semblait avoir un rôle protecteur, mais pas aussi important que le café décaféiné. Par ailleurs,
le lien de cause à effet entre le diabète et le diabète de type 2 n’est pas 100% clair: des études précédentes ont démontré que le café peut être nocif aux personnes atteintes de diabète de type 2, parce qu’il entrave l’assimilation du glucose.

Pour lire l’étude (en anglais): http://diabetes.diabetesjournals.org/content/60/1/269.full?sid=d788bb12-8b9b-40b2-8627-495fa2a223d2
(en français): http://styledevie.ca.msn.com/sante-mieux-etre/nouvelles/afp-article.aspx?cp-documentid=27282621

© 2011 Relaxnews

Laisser un commentaire